fbpx
Jouer 5 fois plus de morceaux pour progresser plus vite

Jouer 5 fois plus de morceaux pour progresser plus vite

Qu’est-ce qui est le mieux au piano ? La quantité ou la qualité ? Est-il préférable de jouer plein de nouveaux morceaux quitte à ne pas maîtriser parfaitement les précédents ou est-ce mieux de bien consolider les acquis avant d’avancer ? C’est ce que l’on va voir dans cet article !

La méthode quantité vs qualité

Tout d’abord, mettons au clair la répartition du travail selon que l’on s’entraîne en privilégiant la quantité ou la qualité, car on présuppose que l’on passe la même quantité de temps pour les deux méthodes.

Pour la méthode qualité, c’est simple, on joue jusqu’à atteindre la perfection. On pousse le raisonnement jusqu’aux deux extrêmes, la solution étant possiblement entre les deux. Disons pour simplifier que l’on atteint la perfection après 100 répétitions.

Pour la méthode quantité, on vise une qualité d’interprétation moindre pour nous permettre de jouer plus de morceaux. Disons que l’on atteint une qualité d’interprétation satisfaisante, qui correspond à 80 % de la perfection au bout de 20 répétitions. L’idée est de ne répéter que 20 fois et d’utiliser les 80 répétitions restantes, comparé à la méthode quantité, sur quatre autres morceaux. Finalement, on aura joué 5 morceaux à 80 % avec 20 répétitions par morceau.

Le principe des 20/80

C’est la loi de Pareto appliquée à l’apprentissage du piano. Vilfredo Pareto était un économiste italien qui a remarqué que 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. Par exemple, 80 % des richesses sont détenues par 20 % de la population, dans une entreprise 80 % de la productivité est le résultat de 20 % des employés. Au piano, 80 % des progrès sont réalisés grâce à 20 % des répétitions.

La loi de Pareto appliquée au piano : faire les 20% de répétitions qui amèneront les 80% des résultats
Vilfredo Pareto

On peut l’appliquer au piano en retenant que l’on peut se concentrer sur ces 20 % de répétitions les plus productives et ne réaliser que ces répétitions. Chaque morceau va nécessiter un nombre de répétitions différent. On va sentir quand on connaît le morceau à 80 %, c’est-à-dire être capable de le jouer, mais pas parfaitement. Une fois qu’on le joue assez bien, on peut passer à un autre et ainsi de suite.

Organisez bien vos répétitions

Les répétitions pour le morceau devront s’échelonner dans le temps pour être plus efficaces. Il est beaucoup plus productif de répéter 30 fois réparties en 3 fois 10 répétition lors de 3 séances différentes plutôt que de répéter 30 fois d’affilées.

On a tous un nombre de répétitions optimal par passage et par session. En général, répéter 10 fois est mieux que 5, particulièrement pour les passages plus compliqués. Après 10, chaque répétition supplémentaire devient moins bénéfique que la précédente, mais vaut peut-être la peine d’être faite en fonction de la difficulté du passage. Plus le passage est difficile, plus il peut valoir la peine de répéter un grand nombre de fois. Au-delà de 20 fois, même pour des passages difficiles, il est plus utile de s’arrêter et recommencer lors d’une autre session.

Le nombre de répétitions optimal se trouve entre 5 et 10 en fonction des morceaux.

Les préceptes du gourou

Jouez un morceau simple chaque jour

La difficulté des morceaux devra être choisie de sorte à ce qu’on ne soit pas obligé de répéter beaucoup de fois pour pouvoir jouer le morceau convenablement (80 %). Si l’on doit répéter 100 fois, c’est que le morceau est trop difficile. Bien sûr, il ne s’agit pas de compter le nombre de répétitions que l’on a besoin, les chiffres sont là pour donner un ordre de grandeur. L’idéal serait d’être capable de jouer un morceau en une journée afin de jouer chaque jour un morceau différent. La méthode que je suis en train de développer contient justement ce genre de morceaux qui seront jouables en un jour par des débutants. Le but étant de jouer un nombre de morceaux toujours plus grand afin de développer nos compétences globales au piano.

En jouant un morceau par jour, on peut se concentrer sur le morceau quotidien et en plus réviser le morceau de la veille et de l’avant-veille. Un programme pour bien progresser consisterait à jouer pendant une heure en trois sessions de 20 minutes avec.

Première session : Apprentissage morceau (20 minutes)
Deuxième session : Apprentissage morceau (10 minutes) + révision morceau veille (10 minutes)
Troisième session : Apprentissage morceau (15 minutes) + révision morceau avant-veille (5minutes)

La bonne attitude pour progresser

Le travail lent, voire très lent, permettra de bien consolider les acquis. Il est préférable de rejouer les morceaux des jours précédents en cherchant à les apprendre à nouveau, plutôt que de se tester.

Se tester ne mène à rien et n’est bon que pour faire gonfler notre égo. Si vous voulez progresser, prenez un tempo que vous maîtrisez et avec lequel vous avez conscience des notes que vous jouez, des sons, de vos gestes et mouvements. Vous épargnez au moins 5 minutes de travail à chaque fois si vous ne partez pas avec l’idée de vous tester. En vous testant, vous allez forcément faire des erreurs, car l’apprentissage en un jour n’est pas assez espacé dans le temps pour connaître durablement un morceau.

À chaque fois que vous faites une fausse note, vous perdez du temps. D’une part, car vous perdez l’opportunité de jouer une fois correctement, mais aussi, car vous donnez à votre cerveau une erreur à retenir ! Le cerveau ne retient pas ce qui est juste, mais ce qui a été le plus répété. C’est en répétant des fausses notes encore et encore que vous venez parasiter l’apprentissage.

Cherchez toujours à jouer en ayant conscience de ce que vous faites, même quand vous connaissez les morceaux.

Les préceptes du Gourou

Donc, épargnez-vous ces 5 minutes à vous tester et rentrez directement dans le bain de l’apprentissage rapide en choisissant un tempo que vous êtes capable de maîtriser dès la première répétition. Ceci sous-entend un tempo lent, voire très lent. Vous pourrez rejouer le morceau tout de suite après plus vite et accélérer le tempo à chaque fois que vous vous êtes senti à l’aise.

Commencer avec un tempo trop lent et accélérer sera plus efficace que de commencer avec un tempo trop rapide. Avec un tempo trop lent, vous réaliserez une répétition en pleine conscience. Avec un tempo trop rapide, vous ajouterez une erreur sans savoir pourquoi, ni comment la corriger. À choisir, c’est toujours la répétition plus lente qui gagne. D’ailleurs, vous ne répéterez jamais trop lentement.

Rappelez-vous que le cerveau retient ce qui a été répété le plus de fois, peu importe la vitesse ! Une méthode russe consiste à jouer nos morceaux parfaitement à 50 % de la vitesse. Selon eux, une fois la perfection atteinte à 50 % du tempo, l’augmentation de tempo à 100 % se fait naturellement. Je n’irai pas jusqu’à dire que l’augmentation se fait aussi rapidement qu’ils le prétendent, mais l’idée est intéressante.

Au piano, plus lentement vous vous entraînez, plus vite vous allez progresser.

Les préceptes du Gourou

En suivant ces lignes directrices, vous allez être capable de jouer beaucoup de nouveaux morceaux. Ces morceaux ne doivent pas forcément être longs, quelques mesures suffisent pour les premiers. Vous devrez jouer sans cesse des morceaux différents afin de vous habituer à vous adapter rapidement sur de nouveaux morceaux.

La meilleure façon de progresser pendant les premières années est de constamment jouer de nouveaux morceaux. Vous pourrez bien sûr retenir les morceaux que vous aimez le plus pour vous faire plaisir et vous entraîner à pouvoir les jouer n’importe quand, mais le réel apprentissage se fera en jouant beaucoup de nouveaux morceaux.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profitez d'un cours vidéo gratuit et jouez votre premier morceau en 30 minutes !

1) Je vous montre les notes au piano et comment les apprendre

2) Je vous explique la partition en vous donnant des astuces pour apprendre à la lire

3) Je montre au piano comment apprendre à jouer le morceau !

A l'issue de ce cours vidéo, vous serez capable de jouer votre premier morceau !

 

You have successfully subscribed to the newsletter

Une erreur est apparue. Essayez à nouveau.

Piano Gourou will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.